laisser le telephone de son chéri

On recommence : vous avez décidé de vous octroyer une soirée télé bien méritée. De toute façon vous n'aviez rien d'autre au programme, donc vous en profitez pour traîner avec un surgelé et un vieux peignoir. Vous avez peut-être procédé au rituel beauté bain d'huile et tartine de crème sur la figure. Vous ne vous êtes pas encore fait peur devant la glace. En tout cas, vous êtes détendue. Le téléphone sonne. A l'autre bout, une voix d'homme. N'importe quelle voix d'homme : celui que vous aimez, votre vieux copain Ernest de passage et qui n'a pas pu vous contacter plus tôt, celui que vous aimeriez bien aimer si seulement il avait l'air de vouloir vous aimer. Un ex. Le mari de votre meilleure amie qui vient de le quitter. Ou votre rencontre adultère de la semaine passée. Un homme qui a envie de vous voir et qui, vous sachant seule et disponible, vous appelle pour savoir s'il peut passer ou si vous n'auriez pas envie de prendre un verre. Un homme qui a envie de passer un moment avec vous. D'un côté Pivot, les chaussettes de ski et le maquillage enlevé en rentrant, au fond de la poubelle de la salle de bains. De l'autre, le petit coup de coeur. De toute façon, vous êtes cuite. Impossible de dire à un monsieur qu'on préfère la télé à sa compagnie, sauf si on s'en fiche complètement et qu'on le considère comme un importun. Impossible encore de lui parler de l'émission passionnante que vous êtes en train de visionner et de lui proposer de venir s'instruire en votre compagnie. Ou alors, il faudra mettre en place une stratégie pour repousser ses avances. Et aussi se remaquiller, se rhabiller et se recoiffer. S'excuser poliment en prétextant que vous êtes prise, malheureusement ? Pourquoi pas ? Mais quand vous aurez raccroché, êtes-vous sûre de tenir le coup et de ne pas avoir de regrets ? Annoncer, revêche, que vous avez horreur qu'on vous dérange sans avoir prévenu ? Il a prévenu. C'est précisément ce qu'il est en train de faire. Il aurait aussi bien pu passer à l'improviste et vous surprendre, alanguie et crevée. Dans ce cas, vous auriez jeté un œil sur le judas et fait la morte. Quitte à raconter le lendemain que vous laissez toujours la télé allumée quand vous sortez pour décourager les cambrioleurs ou rassurer les enfants. Que la baby-sitter a des instructions draconiennes et la consigne stricte de n'ouvrir à personne. Il a téléphoné. Prévenant et galant, il vous laisse libre d'accepter ou de refuser, et vous donne même le temps de vous préparer. Dilemme. Ressortir alors que vous êtes si bien, au chaud ? Alors que demain vous devez vous lever aux aurores ? Dites, les femmes seules ont aussi des obligations, quand même ! Il ne faut pas exagérer ! Mais si vraiment vous êtes trop crevée ou trop déglinguée pour vous remettre en état de marche social, reste la solution : roucouler. Baissez le son de la télé et faites-lui la causette tendresse. Si vous savez vous y prendre, il fondra et vous proposera un rendez-vous pour lequel vous aurez le temps de vous préparer et de vous organiser. Ils sont moins fanas des confidences téléphoniques que nous, et toujours sensibles au charme et à la poésie d'une voix dans leur univers. Pendant ce temps, ils peuvent eux aussi se vautrer devant la télé, se gratter le nez en toute impunité. Le piège, finalement, c'est de sauter de joie et d'accepter. C'est une trahison vis-à-vis de vous-même. Si vous êtes prête à laisser tomber votre repos et votre ennui pour une soirée à laquelle vous n'êtes pas préparée, vous aurez fait la preuve de votre disponibilité. Mais d'une trop grande disponibilité. Ce soir, vous avez dressé des barrières symboliques entre vous et les autres. Ne soyez donc pas girouette. Proposez-lui un autre soir, où vous serez plus en forme. Au besoin, expliquez que vous décompressez et que vous préférez être détendue, au mieux de votre forme intellectuelle et physique pour être sûre de passer une bonne soirée avec lui. Inoubliable. Mais si vous mourez d'envie de le voir ? Si vous avez déjà sauté dans vos escarpins avant même d'avoir réfléchi aux raisons de son appel impromptu... c'est que vous avez finalement la chance de ne pas être aussi fatiguée que vous le pensiez. Alors, bonne soirée ! N.B. Et pourquoi devrait-on être cohérente ? On a bien le droit de dire une chose et de faire son contraire, non ? Qui vous l'interdit ? Les soirées télé, ce n'est pas ce qui manque. Les invitations de dernière minute, c'est beaucoup plus rare. Et puis, se démaquiller deux fois dans la même soirée, ça ne peut pas faire de mal à la peau, n'est-ce pas ?